Appel au public pour retrouver cette jeune fille de 16 ans.

Le père d’une adolescente de Beauharnois en Montérégie vit des heures éprouvantes. Sa fille de 16 ans, Érika Hardy Trudeau, manque à l’appel depuis jeudi dernier.

«Je suis à l’envers, je n’ai plus le choix de parler à la télévision», souffle Sylvain Hardy en entrevue à TVA Nouvelles.

Érika a changé récemment. «Elle a eu des problèmes de comportement dernièrement. J’ai essayé de savoir ce qui se passait sans trop mettre de pression. Ses amis n’ont pas de nouvelles d’elle. Je n’ai pas de nouvelles sur Facebook. Je vis de l’angoisse», dit Sylvain Hardy la voix hésitante.

 

avisdedisparition

 

Pas kidnappée

Les policiers de Beauharnois qui s’occupent du dossier de disparition de la jeune femme pensent que cette dernière pourrait se trouver à Beauharnois, Montréal ou en Beauce.

«Elle m’a laissé un message de 5 secondes. Elle a dit qu’elle a seulement fait une fugue, qu’elle n’a pas été kidnappée. Elle a appelé d’une boîte téléphonique», précise M. Hardy.

Le papa explique qu’il n’a pas trop voulu mettre de pression sur son adolescente malgré ses changements de comportement. «Je voulais lui donner du lousse;  les enfants s’éloignent quand on est trop sévère», juge Sylvain Hardy.

Sécurité compromise

Érika Hardy Trudeau mesure 1,70m (5′ 7”), pèse environ 45 kg (100 lb) et s’exprime en français.

Au moment de sa disparition, le 2 février, elle portait un manteau noir avec un col de fourrure.

Le Service de police de Châteauguay croit que la sécurité de la jeune femme pourrait être compromise.

Toute personne ayant de l’information concernant cette disparition peut composer le 911 ou joindre directement le Service de police de Châteauguay au (450) 698-1331.