DERNIÈRE HEURE – Quelle tristesse !! Mort inexpliquée d’un bambin après un passage à l’urgence….

Des parents de Longueuil vivent un véritable cauchemar depuis quelques jours. Leur fils unique de deux ans, Josh, est mort samedi soir quelques heures après que son cas n’eut pas été jugé prioritaire aux urgences de l’Hôpital Charles-Lemoyne.

«Il répétait bobo, bobo, dit sa mère, Karine Delgado. Il avait mal!» Josh avait de la difficulté à respirer et ne voulait pas manger lorsque ses parents ont décidé de se rendre à l’Hôpital Charles-Lemoyne vers 8h samedi matin.

Au triage, l’infirmière a jugé qu’il était P3, un cas qui n’est pas très urgent. «Elle nous a demandé s’il faisait de la fièvre, dit sa mère. Il n’en faisait pas.»

«Il avait des taches rouges et noires sur les mains,ajoute son père, Florent Dubois. Il n’a pas été réévalué parce qu’il dormait et l’infirmière au triage voulait le laisser dormir.»

Josh a été vu par un médecin vers 10h30 qui a demandé une radiographie, mais pas de prise de sang. Un pédiatre est aussi venu en consultation.

En début d’après-midi, décelant une pneumonie, les médecins ont décidé d’hospitaliser l’enfant et de le médicamenter directement.

Puis tout a été très vite par la suite. Peu après 18h, les médecins ont décidé de le transférer au CHU Ste-Justine. Selon les parents le transfert a finalement eu lieu que vers 20h30.

«À l’Hôpital Ste-Justine, dit sa mère en larmes, j’ai senti que ça n’allait pas.Le regard de Josh disait tout. Il me serrait la main.»

Pendant qu’ils attendaient à l’écart, l’équipe médicale tentait de le réanimer. « Ils ont tout essayé pendant 50 minutes, dit son père, reconnaissant.» Selon lui, un résultat préliminaire d’autopsie qui lui a été communiqué démontre qu’il n’avait pas de malformation. Une grave infection pourrait être en cause, mais il faudra attendre le rapport final.

«Une infection à streptocoque du groupe A et une pneumonie auraient peut-être causé la mort, ajoute Florent Dubois.»

L’Hôpital Charles-Lemoyne ne commente pas. Les parents ont mandaté l’avocat Jean-Pierre Ménard qui va vérifier ce qui s’est réellement passé durant cette journée.

La mère et le père de Josh ont l’impression de vivre un film d’horreur. Ils ne peuvent pas y croire tellement tout s’est passé rapidement. Ils ne veulent pas que cela se reproduise.

«Les enfants devraient être prioritaires aux urgences. S’il avait été vu à temps il ne serait peut-être pas mort.»

Nous souhaitons toutes nos condoléances a la famille !