C’est maintenant une course contre la montre pour réparer le barrage.Une évacuation massive est en cours dans la région d’Oroville, en Californie, alors que le plus haut barrage des Etats-Unis menace de rompre, après un épisode de fortes pluies.

La menace est imminente. Près de 200.000 personnes sont en cours d’évacuation ce lundi dans le nord de la Californie, par crainte de l’effondrement du déversoir auxiliaire d’un important barrage, qui pourrait laisser échapper des torrents d’eau. Le bassin réservoir du barrage d’Oroville, situé à 120 km au nord de Sacramento, la capitale de l’Etat de Californie, est plein à ras bord après des semaines de fortes pluies.
Evacuation massive

Précisément, le barrage principal n’est pas lui-même en danger d’effondrement mais les inquiétudes concernent le déversoir auxiliaire d’urgence en raison de l’érosion de son couvercle de ciment, a rapporté le journal Sacramento Bee. Les autorités ont organisé un lâcher d’eau de 2.830 m3 par seconde depuis le bassin principal, ce qui a fait baisser le niveau d’eau dans le réservoir et permis de stopper dimanche soir le flux vers le déversoir, selon un porte-parole du département des ressources en eau, Doug Carlson, cité par le journal.

Quelque 188.000 personnes vivant dans la zone ont reçu dimanche après-midi l’ordre d’évacuer. “Oui, une évacuation a été demandée”, annonce sur Facebook le bureau des services d’urgence du comté de Yuba.

Décret d’urgence

Le gouverneur Jerry Brown a pris un décret d’urgence pour renforcer les services de secours dans la région concernée.

“J’ai été durant tout le week-end en contact étroit avec le personnel des secours d’urgence qui gère la situation à Oroville et il est clair que les conditions sont complexes et évoluent rapidement”, a dit Jerry Brown dans un communiqué. “L’Etat envoie tout le personnel et les ressources nécessaires pour faire face à cette situation très sérieuse”, ajoute-t-il.